Vous êtes ici : Accueil / Environnement & Société
Notre politique HSE

 

L’engagement solennel du Groupe Sonatrach à préserver la santé et la sécurité des travailleurs, l’intégrité du patrimoine et la préservation de l’environnement est marqué par la Déclaration de la Politique Santé Sécurité et Environnement, faite le 27 Avril 2004.

Ces engagements visent la conformité des activités de Sonatrach aux exigences légales et réglementaires en matière de HSE; le développement d’une démarche préventive de gestion des risques d’accidents, d’incidents, de la santé au travail et de la protection de l’environnement; l’amélioration des performances HSE par la mise en place d’un Système de Management Intégré Santé, Sécurité et Environnement (HSE-MS);l’amélioration des capacités de réaction des unités en situation d’urgence et de crise; le renforcement et la généralisation de la formation et la sensibilisation en matière de HSE et le développement de l’information et de la communication dans les domaines de HSE.

Les engagements pris par le Groupe Sonatrach dans le cadre de la politique HSE

1-Mise en place d'un système de management intégré (HSE-MS)
Le système de Management intégré HSE du Groupe Sonatrach couvre toutes les activités du Groupe. Il est destiné à maîtriser globalement le risque HSE au sein du Groupe et à réduire progressivement les accidents, incidents et maladies professionnelles; rendre cohérente et harmonieuse la stratégie de gestion des risques liés à la santé, à la sécurité ou à l’environnement; définir clairement les tâches et responsabilités à différents niveaux hiérarchiques, uniformiser les pratiques de gestion HSE (standards, procédures, règlements, ect…); optimiser les ressources et réduire les coûts et enfin, évaluer et suivre périodiquement les indicateurs de performance.

2- Maitrise des risques
La maitrise des risques inhérents aux activités du Groupe constitue une priorité majeure pour Sonatrach. Les actions et mesures engagées dans ce cadre ciblent les trois dimensions suivantes : la technique, l’organisation et l’Homme.
C’est ainsi que plusieurs plans d’actions ont été lancés à l’échelle Groupe visant des objectifs stratégiques précis, à travers la sécurisation des installations et ouvrages, la réduction de l’impact des activités sur la santé des travailleurs et celles des populations riveraines ainsi que sur l’environnement.

3- Gestion de situations de crises et de catastrophes
La gestion des situations de crises et de catastrophes a toujours retenu l’attention et l’intérêt du management de l’entreprise eu égard au caractère stratégique de l’activité. C’est pour celai Sonatrach a engagé un certain nombre d’actions, comme l’adoption du système de management des urgences et de crise (ICS), la maitrise de la médecine de catastrophe ou encore la création de la Société de lutte contre la pollution marine par les hydrocarbures (OSPREC Spa).

4- Formation et sensibilisation
Un important programme de formation et de sensibilisation est mis en œuvre. Il porte sur les domaines spécifiques HSE, tels que la sécurité routière, la médecine de catastrophe, le système de permis de travail, le management de la santé, le comportement préventif en milieu professionnel, et autres formations de spécialisation en cycles court et long.

5- Réduction des impacts sur l’environnement

Réduction des gaz torchés & Adhésion au GGFR (Global Gas Flaring Reduction)
Sonatrach a engagé des efforts et des investissements considérables dans la récupération des gaz torchés à différents niveaux de la chaine de production : Amont (Champs de production) et AVAL (Usines de liquéfaction, Raffineries).
Les quantités de gaz torchés sont passées de 80% en 1970 à près de 7% en 2007.

Séquestration du CO2
Parallèlement aux actions de réduction des gaz torchés engagées par Sonatrach, d’autres initiatives de réduction des gaz à effet de serre ont été lancées.
Le piégeage et le stockage du CO2 est considéré comme étant un moyen important d’atténuation des émissions de GES (gaz à effet de serre) . A cet effet, un important processus de récupération du CO2 est actuellement en exploitation au niveau de Krechba à In Salah, exploité par Sonatrach/BP-StatoilHydro. En effet, depuis 2004, le processus de récupération et de séquestration de CO2 permet de récupérer des quantités de CO2 évaluées à 1,2 millions de tonnes par an, soient 20 millions de tonnes pour la durée de l’exploitation du gisement.

6- Préservation des milieux naturels

Préservation des barrages hydrauliques
Un programme de réhabilitation du réseau de canalisations de transport d'hydrocarbures liquides, accompagné d'actions de déviation d’oléoducs est engagé à chaque fois que c'est nécessaire afin de minimiser les risques de pollution des nappes phréatiques, des cours d'eau et des sols. De nombreux projets visant la réhabilitation des installations et particulièrement les canalisations de transport d'hydrocarbures ont été menés afin de minimiser les risques de pollution et assurer la protection des biens et des personnes.

Préservation des marais d’El Mactaa par la technique du forage dirigé
Le marais d’El Mactaa est un site naturel protégé par la convention internationale « Ramsar » signée en 1971. Il se compose d’une zone humide d’environ 19 000ha et de plusieurs cours d’eau.
Ce marais est situé au bord de la méditerranée dans le golfe d’Arzew entre les wilayas d’Oran, de Mostaganem et de Mascara.

Afin de préserver l’équilibre écologique de cette zone sensible et classée, Sonatrach a initié volontairement l’utilisation du procédé de forage horizontal dirigé qui consiste en la pose de canalisations souterraines et de franchissement des obstacles sans l’utilisation de tranchées.
Cette technique de pointe permet d’éviter un éventuel déséquilibre écologique irréversible au sein des marais qui pourrait survenir lors de travaux de réalisation ou en cas de rupture des canalisations et/ou de déversements accidentels de produit.

7- Contribution à l’effort national de reboisement
Œuvrant pour la conservation, la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie de ses travailleurs, Sonatrach a lancé depuis 2002, des campagnes de plantations au niveau des unités opérationnelles relevant des Activités et Filiales du Groupe.
Ainsi, toutes les unités du Groupe sont impliquées dans ce programme qui a permis jusque là de planter près de 700.000 arbres.

8 - Contribution à la préservation de la diversité des espèces marines
SONATRACH a initié l’élaboration et la publication d’un ouvrage sur la « Biodiversité marine et littorale algérienne » que recèlent les espaces marins et côtiers algériens.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement de Sonatrach à la protection de l’environnement et particulièrement à la préservation de la diversité des espèces végétales et animales.
Cet ouvrage a été réalisé par un ensemble de chercheurs algériens spécialistes en biologie marine de diverses institutions universitaires algériennes.
L’objectif de l’ouvrage est la connaissance de la diversité biologique marine indispensable à toute approche, démarche ou stratégie visant le développement et l’utilisation durable des ressources biologiques marines.

9 - Promotion des énergies renouvelables
Attachée aux principes du développement durable, Sonatrach contribue énormément au développement d’activités énergétiques respectueuses de l’environnement.
Plusieurs projets sont inscrits dans le programme de la société NEAL (New Energy Algeria), filiale de Sonatrach, parmi lesquels :

  • Projet d’une centrale hybride de cycle combiné solaire – gaz à Hassi R’Mel, d’une capacité de l’ordre de 150 mégawatts.
  • La réalisation à Tindouf du projet d’une « ferme éolienne » de production de l’énergie électrique par l’installation d’une dizaine d’éoliennes, d’une capacité globale de 10 mégawatts.

Santé Sécurité & Environnement

Consciente  des  enjeux  auxquels  sont  confrontées ses Activités, Sonatrach s’est engagée à progresser dans  les  domaines  de  la santé, de  la sécurité  au travail et de l’environnement et d’en faire un domaine d’excellence, en consacrant 12 030 325.5 milliers de DA en investissements dont :

  • 9 273 142.51 DA réalisés dans l’Amont,
  • 311 243.00 DA dans l’Aval
  • 2 445 939 dans le Transport par Canalisation.

A noter que ces investissements ont  porté  sur les volets « gestion des risques, gestion de la santé et de la sécurité au travail, gestion des urgences & des crises, la gestion de l’environnement ».

Les indicateurs les plus pertinents de l’exercice 2011 demeurent les accidents et incidents. Ceux-ci affichent  des résultats encourageants à travers une baisse des taux de fréquence et de gravité, ce qui reflète, en partie,  les efforts d’investissement, de formation et de prise de conscience de la dimension du volet HSE dans le programme de développement de l’entreprise.