le Jour

Ould Kaddour : « Notre investissement ne s'arrêtera pas là »

En marge de la cérémonie d’inauguration de la mise en service du gazoduc 16 Tidikelt-Tamanrasset, ce deuxième projet du siècle après celui du transfert d’eau, Sonatrach a procédé à la signature d’une convention de sponsoring avec Dar Imzad, Maison internationale des artistes.

Cette signature consiste en une convention de sponsoring représentant une aide financière à travers laquelle Sonatrach, entreprise citoyenne contribuera d’une part à financer le plan d’action 2018 de Dar Imzad, dont la prise en charge des frais de fonctionnement de cette Maison des artistes et la préservation du patrimoine matériel et immatériel du grand sud, selon le groupe pétrolier national.

Espace et carrefour culturel de la région et relais entre les cultures africaines et musulmanes, Dar Imzad constitue en effet un centre de formation, de développement, d’échange et de rayonnement de la culture targuie autour de l’Imzad. “Sonatrach est fière dans le cadre du développement de ses projets sociaux où elle est souvent partenaire du monde associatif, dont Dar Imzad fait partie“, indiquera à cette occasion Abdelmoumène OulKaddour, PDG de Sonatrach.

Par ailleurs, au siège de la wilaya de l’Ahaggar, le PDG du groupe Sonatrach a également procédé à la signature de six conventions de sponsoring au profit de six clubs sportifs dont celui de Tidikelt, IthihadRiadi n’Ahaggar, Traji Miliana Inguer… Dans ce contexte, OuldKaddour fera part de “l’intérêt” et “des engagements” que son groupe “a pris avec la société algérienne et ce depuis sa création il y a cinquante-cinq ans“.

“Aujourd’hui, poursuivra-t-il, nous accompagnons en qualité de partenaire durable Dar Imzad et les clubs sportifs de la wilaya de Tamanrasset, mais notre investissement ne s’arrêtera pas là“.

Et pour cause enchainera-t-il, “nous comptons apporter notre soutien aux écoles de la région par l’accès au transport scolaire, par des ordinateurs connectés pour les écoles et centres de formation ainsi que pour la bibliothèque municipale“. 

 

SONATRACH sponsorise Dar Imzad et six clubs sportifs Tamanrasset

                                  ENTV

« Le pétrole est à son juste prix »

elmoudjahid

«Le pétrole est actuellement autour de 75 dollars, et nous pensons (pays producteurs de pétrole, NDLR) que c’est le juste prix», a déclaré le  PDG du groupe Sonatrach, M. Abdelmoumen Ould-Kaddour, qui s’est exprimé, hier, en marge de la cérémonie de signature d’une convention de mutualité au profit  des employés du groupe.

En effet, ce responsable a estimé que la situation reste «positive» aussi bien pour les pays producteurs que pour les pays consommateurs de pétrole, tant que le prix du baril reste autour des 70-80 dollars. «C’est un équilibre que nous devions assurer», a-t-il plaidé, rappelant que lorsque le baril de pétrole valait 40 dollars, il y avait  une baisse d’investissements mondiaux de 500 milliards de dollars dans  l’exploration, entravant ainsi le renouvellement des réserves de l’or noir.

«Il faut que l’on trouve un juste milieu, et c’est là où on en est actuellement », poursuit-il, non sans émettre le vœu que cet équilibre s’inscrive dans la durée afin que les entreprises reprennent et investissent dans l’exploration.

M. Ould Kaddour a soutenu , par ailleurs, que «ceux qui disent que c’est la fin du pétrole sont loin de connaître la vérité et beaucoup de chemin reste à faire ». Pour ce qui  est de la prochaine réunion Opep/ non-Opep, prévue en septembre prochain à Alger, M. Ould Kaddour a souligné qu’elle sera axée sur les prix du pétrole et le maintien des quotas de production, en précisant que tant que cet équilibre dure et que les différents pays producteurs de pétrole continuent à s’entendre au profit de la stabilisation des cours pétroliers, c’est une bonne chose. «Tant mieux», appuie-t-il. 

D’autre part, et pour  revenir à la convention  de  mutualité  signée,  le   document traite d’une prise en charge à 100 % des frais médicaux des employés de Sonatrach.

En effet, la concrétisation de ce projet social a eu lieu hier, au siège de la Direction générale de Sonatrach, à travers la signature officielle d’un protocole d’accord avec le partenaire, représenté notamment par M. Hamou  Touahria,  SG  de la FNTPGC.

«La première prise en charge à 100% des frais médicaux était destinée à un retraité de la Sonatrach âgé de 70 ans, issu de la wilaya d’Adrar, qui se trouve actuellement à l’hôpital pour des soins », dira M.   Touahria. De son  côté,  M.  Ould  Kaddour a indiqué à la presse que les deux parties, entreprise et organisation syndicale, sont faites « pour défendre les travailleurs ». « Un employé qui n’est pas en bonne santé, qui n’est pas bien dans sa tête, qui n’a pas une famille bien prise en charge socialement et médicalement parlant, pouvez-vous attendre de lui qu’il fasse des efforts ? »

« Lors de mon installation à la tête du groupe, la première condition était de protéger le travailleur, depuis un an, on essaye de régler tous les problèmes restés en suspens », a-t-il  ajouté. Selon le P-DG de Sonatrach, le rôle des responsables de l’entreprise et des représentants du syndicat est de travailler ensemble mais aussi de protéger le travailleur. En contrepartie, poursuit-il «je veux que le travailleur se donne à fond pour l’entreprise, il est la santé de l’entreprise ». En sus de la signature du protocole d’accord et l’installation du directeur des affaires sociales de Sonatrach, il a été procédé à l’installation officielle du secrétariat du syndicat national de Sonatrach, composé de 11 membres représentant toutes les activités et tous les pôles de la compagnie pétrolière.

Le bureau syndical de Sonatrach sera dirigé par le nouveau secrétaire général, M. Djeroud Khelaf,  qui, à l’occasion, met en avant le « grand » travail effectué par le SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, qui a propulsé, dit-il «le syndicat national à un niveau très élevé par la tenue d’un congrès». Il dira également qu’ «un groupe de travail sera mis en place demain (aujourd’hui- NDLR) pour approfondir et traiter le dossier épineux des étudiants Bac+3.

A noter que les œuvres sociales de Sonatrach sont une ancienne tradition au sein de  Groupe,  qui s’est investi  depuis sa création à mettre en place les conditions de travail et un environnement favorable à l’épanouissement de ses employés et collaborateurs. La médecine sociale, la médecine du travail bénéficient non seulement aux travailleurs mais aussi à leurs familles et à nos concitoyens, riverains de nos pôles d’activités. C’est une médecine qualifiée qui développe ses propres référentiels».

 

ph Le petrole est a son juste prix

                                        ENTV

elmoudjahid

Il est des événements qui feront date, et la tenue de la 11e édition des Journées techniques et scientifiques (JST) de Sonatrach qu’a abrité la ville d’Oran, du 12 au 18 avril, en est un, eu égard aux nombreux invités de marque représentant 27 pays, de quoi conférer à cette manifestation une dimension d’envergure internationale. L’édition en question à laquelle ont pris part quelque 1.500 participants a certifié d’une manière irréversible de l’excellence des relations qu’entretient Sonatrach avec ses différents partenaires, parmi les grandes compagnies pétrolières de renommée internationale, à l’exemple de l’Italienne Eni, l’Espagnole Cepsa, la Française Totale, ainsi que l’Américaine Schlumberger représentée par ses hauts responsables. L’événement s’est distingué en outre par la présence du ministre malien du Pétrole et des Mines, M. Tiémoko Sangaré, et d’une délégation irakienne du domaine de l’énergie.


Placée sous le haut patronage du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, cette onzième édition JST de la Sonatrach sera «inscrite à l’avenir, dans l’agenda mondial» a tenu à mettre en exergue son PDG, M. Abdelmoumen Ould Kaddour, dans son allocution de clôture, lue en son nom par un cadre du groupe. Tout au long des quatre jours qu’a duré la manifestation marquée par ailleurs par des interventions de haut niveau communiquées par des experts algériens et étrangers venus des quatre coins de la planète, les professionnels de la presse quant à eux, ont pu apprécier le profil de manager passionné et engagé au service de son pays qu’ils ont pu déceler en la personne de M. Ould Kaddour. Très à l’écoute et professionnel dans sa manière d’informer les journalistes sur les détails d’une réelle révolution qui s’opère au sein de Sonatrach et ses perspectives aussi prometteuses les unes que les autres sur la scène internationale, il ne manquera pas non plus de rendre un vibrant hommage au Président de la République pour tous ses efforts en faveur de la stabilité et la sécurité du pays.

Les orientations du Président Bouteflika mises en exergue

L’édition des Journées techniques et scientifiques de Sonatrach «n’aurait pu se tenir sans la stabilité et la sécurité dont jouit l’Algérie sous la gouvernance judicieuse du Président de la République» avait indiqué le PDG de Sonatrach à l’ouverture de cette manifestation. Il n’a cessé de réitérer tel un leitmotiv ce constat qu’il tient comme une conviction inébranlable. Il l’a même réaffirmé dans son discours de clôture, reconnaissant que «grâce aux orientations et décisions du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du ministère de la Défense nationale, l’Algérie est un pays sûr». « La sécurité est fondamentale dans le développement du partenariat en hydrocarbures» a-t-il indiqué précisant que «la crainte qui a fait suite à l’événement de Tiguentourine relève désormais du passé». Le parrainage de ce rendez-vous économique par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, dénote de la confiance accordée à la compagnie Sonatrach en tant que «locomotive de l’économie nationale». Selon lui, «la signature de plusieurs conventions et contrats renseignent sur l’existence d’opportunités d’investissement et d’attractivité en Algérie ».
Quant aux recommandations retenues aux termes des JST, celles-ci, a-t-il assuré, sont au diapason de la nouvelle dynamique mise en action au sein de Sonatrach, dont les maitres-mots sont l’investissement dans les ressources humaines, l’innovation, la recherche et le développement. Le tout obéit à la logique de rehausser la compagnie des hydrocarbures au rang d’acteur énergétique majeur au double plan, continental et international. Lors la clôture, le prix de la meilleure exposition a été par ailleurs décerné à la Direction générale de la Recherche scientifique et de Développement technologique relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. En outre, des prix d’encouragement ont été attribués à deux cadres de Sonatrach, à savoir Rebbouh Karima et Draschouk Abdeldjalil. Un prix spécial a également été décerné au fils du chahid de la Glorieuse guerre de Libération nationale, Maurice Audin. 


En marge des JST, une troisième édition de l’exposition «Expo Sciences 3» a été organisée avec la participation de plus de 250 entreprises pétrolières et parapétrolières, d’universités et centres de recherche. Cette manifestation économique a été
l’ occasion pour le Groupe Sonatrach de signer plusieurs conventions dont trois avec le groupe italien Eni, ainsi qu’un accord-cadre avec l’Agence spatiale algérienne «ASAL » permettant une coordination avec l’utilisation des technologies spatiales en faveur notamment de l’analyse et la prise de décision. S’agissant de la possibilité d’un partenariat avec la Compagnie pétrolière américaine, EXXON Mobil, notons que le Pdg de Sonatrach   affirme que «des discussions sont toujours en cours ».

 

De notre envoyé spécial à Oran : 
Karim Aoudia

tribune

Développement du partenariat en hydrocarbures:

groupe  Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a affirmé, mercredi à Oran, que la  sécurité et la stabilité du pays sont des éléments fondamentaux pour le  développement du partenariat du secteur des hydrocarbures.

«Pour nos partenaires, la sécurité et la stabilité de l’Algérie sont des éléments fondamentaux pour y revenir», a déclaré le P-dg de la Compagnie pétrolière nationale à la presse, en marge des JST 11, soulignant que «la crainte qui fait suite à l’événement de Tiguentourine est dépassée». Pour Abdelmoumen Ould Kaddour, «il faut reconnaître que grâce aux orientations et décisions du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du ministère de la Défense nationale, «l’Algérie est un pays sûr», estimant que la sécurité est fondamentale dans le développement du partenariat en hydrocarbures.

Il a relevé, à ce titre, que des délégations américaines et autres se sont montrés satisfaites après avoir visité des champs pétroliers dans le Sud algérien. A une question sur la possibilité d’une action d’investissement et de partenariat avec la Compagnie pétrolière américaine, EXXon Mobil, le Pdg de Sonatrach a répondu «nous avons tenu trois réunions avec eux et les discussions sont en cours».

Les JST 11 se poursuivent mercredi en cette troisième et avant-dernière journée des travaux organisés au Centre des conventions d’Oran (CCO), à travers des tables rondes, des ateliers et des conférences, ainsi qu’une exposition sur les métiers pétroliers.

Hydrocarbures: Sonatrach compte doubler sa capacité de production dans les 10 prochaines années

Le Président directeur général du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a souligné, mardi à Oran, que sa compagnie pétrolière compte doubler sa capacité de production d’ici 10 ans. «Nous voulons augmenter notre capacité de production des hydrocarbures de deux fois le volume que nous avons actuellement, dans les 10 années qui viennent, dans le cadre de notre nouvelle stratégie de développement à horizon 2030», a déclaré à l’APS M. Ould Kaddour en marge de la deuxième journée des JST 11, organisées par Sonatrach au niveau du Centre de conventions d’Oran (CCO). «Nous sommes en train d’essayer d’être indépendants de cette volatilité du coût du baril de pétrole et d’être dépendants au volume», a soutenu le PDG de Sonatrach, assurant que «lorsqu’on produit plus, on ressent moins l’effet de la régression des prix du baril».

Pour ce responsable, «le marché pétrolier est un impossible à prévoir, d’où la nécessité de travailler au jour le jour pour essayer de mettre les scénarios adéquats pour y faire face». Abdelmoumen Ould Kaddour s’est félicité, à l’occasion, de la dynamique du partenariat et de l’investissement, enregistrée dans les activités du groupe Sonatrach qui vise à accroître ce niveau, dans le cadre de sa stratégie.

Signature d’une convention cadre entre le groupe Sonatrach et l’Agence spatiale algérienne

 

Une convention cadre a été signée, mardi soir à Oran, entre le Groupe Sonatrach et l’Agence spatiale algérienne (ASAL) en marge de la 11e édition des Journées scientifiques et techniques (JST) de Sonatrach.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des orientations visant la promotion de l’outil national de production, la convention a été signée par le Président directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et le Directeur général de l’ASAL, Oussedik Azzedine. S’exprimant lors d’une conférence de presse en marge de la cérémonie de signature de la convention, le PDG de Sonatrach a affirmé que la convention «permettra de renforcer la coordination entre les deux parties à travers l’exploitation des technologies spatiales et leurs applications dans la l’élaboration, l’étude et la mise en œuvre des projets de développement des différentes activités de la compagnie nationale qui bénéficiera en outre d’un assistance en matière d’analyse et de prise des décisions adéquates». L’ASAL se chargera en vertu de cette convention de fournir au Groupe Sonatrach des données et images spatiales, des systèmes de communication par satellite ainsi que des prestations de consultation et d’assistance technique nécessaires au renforcement des services de communication par satellite, a-t-on précisé. Des actions de formation et des postes d’emploi sont également prévus dans le cadre de cette convention, ajoute le même responsable, qui a relevé que le Groupe Sonatrach ambitionnait d’atteindre «une prise en charge, par les entreprises algériennes, d’un taux de 40% de son plan de charge dans les prochaines années, ce qui permettra a-t-il expliqué de développer l’économie nationale».

Par ailleurs, le PDG de Sonatrach a annoncé l’organisation, juin prochain, d’une rencontre qui sera consacrée à la présentation du plan de développement de la compagnie nationale pour la période 2018-2022 et à l’exposition de ses différentes réalisations, et ce en présence d’entreprises locales, publiques et privées, qui pourront prendre connaissance des capacités de réalisation à travers le territoire national. Pour sa part, le DG de l’ASAL a assuré que cette convention était une opportunité pour l’Agence qui s’engage à réaliser des cartes et à soutenir et sécuriser les zones industrielles et les réseaux de transport et d’exploration du pétrole. En matière de télécommunications, l’ensemble des sites relevant de Sonatrach, particulièrement au Sud, seront reliés, a ajouté le même responsable.

Sonatrach : une unité de fabrication de pièces de rechange pour les installations pétrolières en 2019

Une unité de fabrication de pièces de rechange pour les installations pétrolières sera réalisée par Sonatrach en 2019, a déclaré mardi à Oran le président directeur général du groupe pétrolier, Abdelmoumen Ould Kaddour. Cette nouvelle unité de pièces de rechange pour les installations pétrolières de Sonatrach sera réalisée avec un opérateur international spécialisé, a indiqué M. Ould Kaddour dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux des JST 11 au Centre de conventions d’Oran (CCO), soulignant que «la fabrication locale de nos pièces de rechange nous permettra d’économiser 200 millions de dollars qui est la valeur de nos importations annuelles en la matière». Cette structure s’inscrit dans le cadre du plan de développement de Sonatrach qui vise aussi à encourager et orienter les opérateurs locaux pour développer un tissu de sous-traitance dans le domaine de la pièce de rechange lié aux métiers pétroliers, a-t-il ajouté, assurant que cette unité, dont le projet, lancé, ouvrira des marchés à l’étranger.

En prévision de la création de ce tissu de sous-traitance, le responsable de Sonatrach a annoncé la tenue, par son entreprise, d’une rencontre, en juin prochain, avec des opérateurs locaux, publics et privés, pour les orienter et les encadrer, notamment par rapport aux besoins de la compagnie pétrolière nationale.

Ces opérateurs prendront connaissance, lors de cette rencontre, du plan de développement de Sonatrach pour les cinq (5) années prochaines, a-t-il fait savoir, déclarant que «la sous-traitance impose le respect des normes et de la qualité des pièces de rechange qu’on souhaite fabriquer localement».

In: Ouest TRIBUNE

sonatrach asal

                                                 ENTV

tribune

Développement du partenariat en hydrocarbures:

groupe  Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a affirmé, mercredi à Oran, que la  sécurité et la stabilité du pays sont des éléments fondamentaux pour le  développement du partenariat du secteur des hydrocarbures.

«Pour nos partenaires, la sécurité et la stabilité de l’Algérie sont des éléments fondamentaux pour y revenir», a déclaré le P-dg de la Compagnie pétrolière nationale à la presse, en marge des JST 11, soulignant que «la crainte qui fait suite à l’événement de Tiguentourine est dépassée». Pour Abdelmoumen Ould Kaddour, «il faut reconnaître que grâce aux orientations et décisions du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du ministère de la Défense nationale, «l’Algérie est un pays sûr», estimant que la sécurité est fondamentale dans le développement du partenariat en hydrocarbures.

Il a relevé, à ce titre, que des délégations américaines et autres se sont montrés satisfaites après avoir visité des champs pétroliers dans le Sud algérien. A une question sur la possibilité d’une action d’investissement et de partenariat avec la Compagnie pétrolière américaine, EXXon Mobil, le Pdg de Sonatrach a répondu «nous avons tenu trois réunions avec eux et les discussions sont en cours».

Les JST 11 se poursuivent mercredi en cette troisième et avant-dernière journée des travaux organisés au Centre des conventions d’Oran (CCO), à travers des tables rondes, des ateliers et des conférences, ainsi qu’une exposition sur les métiers pétroliers.

Hydrocarbures: Sonatrach compte doubler sa capacité de production dans les 10 prochaines années

Le Président directeur général du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a souligné, mardi à Oran, que sa compagnie pétrolière compte doubler sa capacité de production d’ici 10 ans. «Nous voulons augmenter notre capacité de production des hydrocarbures de deux fois le volume que nous avons actuellement, dans les 10 années qui viennent, dans le cadre de notre nouvelle stratégie de développement à horizon 2030», a déclaré à l’APS M. Ould Kaddour en marge de la deuxième journée des JST 11, organisées par Sonatrach au niveau du Centre de conventions d’Oran (CCO). «Nous sommes en train d’essayer d’être indépendants de cette volatilité du coût du baril de pétrole et d’être dépendants au volume», a soutenu le PDG de Sonatrach, assurant que «lorsqu’on produit plus, on ressent moins l’effet de la régression des prix du baril».

Pour ce responsable, «le marché pétrolier est un impossible à prévoir, d’où la nécessité de travailler au jour le jour pour essayer de mettre les scénarios adéquats pour y faire face». Abdelmoumen Ould Kaddour s’est félicité, à l’occasion, de la dynamique du partenariat et de l’investissement, enregistrée dans les activités du groupe Sonatrach qui vise à accroître ce niveau, dans le cadre de sa stratégie.

Signature d’une convention cadre entre le groupe Sonatrach et l’Agence spatiale algérienne

 

Une convention cadre a été signée, mardi soir à Oran, entre le Groupe Sonatrach et l’Agence spatiale algérienne (ASAL) en marge de la 11e édition des Journées scientifiques et techniques (JST) de Sonatrach.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des orientations visant la promotion de l’outil national de production, la convention a été signée par le Président directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et le Directeur général de l’ASAL, Oussedik Azzedine. S’exprimant lors d’une conférence de presse en marge de la cérémonie de signature de la convention, le PDG de Sonatrach a affirmé que la convention «permettra de renforcer la coordination entre les deux parties à travers l’exploitation des technologies spatiales et leurs applications dans la l’élaboration, l’étude et la mise en œuvre des projets de développement des différentes activités de la compagnie nationale qui bénéficiera en outre d’un assistance en matière d’analyse et de prise des décisions adéquates». L’ASAL se chargera en vertu de cette convention de fournir au Groupe Sonatrach des données et images spatiales, des systèmes de communication par satellite ainsi que des prestations de consultation et d’assistance technique nécessaires au renforcement des services de communication par satellite, a-t-on précisé. Des actions de formation et des postes d’emploi sont également prévus dans le cadre de cette convention, ajoute le même responsable, qui a relevé que le Groupe Sonatrach ambitionnait d’atteindre «une prise en charge, par les entreprises algériennes, d’un taux de 40% de son plan de charge dans les prochaines années, ce qui permettra a-t-il expliqué de développer l’économie nationale».

Par ailleurs, le PDG de Sonatrach a annoncé l’organisation, juin prochain, d’une rencontre qui sera consacrée à la présentation du plan de développement de la compagnie nationale pour la période 2018-2022 et à l’exposition de ses différentes réalisations, et ce en présence d’entreprises locales, publiques et privées, qui pourront prendre connaissance des capacités de réalisation à travers le territoire national. Pour sa part, le DG de l’ASAL a assuré que cette convention était une opportunité pour l’Agence qui s’engage à réaliser des cartes et à soutenir et sécuriser les zones industrielles et les réseaux de transport et d’exploration du pétrole. En matière de télécommunications, l’ensemble des sites relevant de Sonatrach, particulièrement au Sud, seront reliés, a ajouté le même responsable.

Sonatrach : une unité de fabrication de pièces de rechange pour les installations pétrolières en 2019

Une unité de fabrication de pièces de rechange pour les installations pétrolières sera réalisée par Sonatrach en 2019, a déclaré mardi à Oran le président directeur général du groupe pétrolier, Abdelmoumen Ould Kaddour. Cette nouvelle unité de pièces de rechange pour les installations pétrolières de Sonatrach sera réalisée avec un opérateur international spécialisé, a indiqué M. Ould Kaddour dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux des JST 11 au Centre de conventions d’Oran (CCO), soulignant que «la fabrication locale de nos pièces de rechange nous permettra d’économiser 200 millions de dollars qui est la valeur de nos importations annuelles en la matière». Cette structure s’inscrit dans le cadre du plan de développement de Sonatrach qui vise aussi à encourager et orienter les opérateurs locaux pour développer un tissu de sous-traitance dans le domaine de la pièce de rechange lié aux métiers pétroliers, a-t-il ajouté, assurant que cette unité, dont le projet, lancé, ouvrira des marchés à l’étranger.

En prévision de la création de ce tissu de sous-traitance, le responsable de Sonatrach a annoncé la tenue, par son entreprise, d’une rencontre, en juin prochain, avec des opérateurs locaux, publics et privés, pour les orienter et les encadrer, notamment par rapport aux besoins de la compagnie pétrolière nationale.

Ces opérateurs prendront connaissance, lors de cette rencontre, du plan de développement de Sonatrach pour les cinq (5) années prochaines, a-t-il fait savoir, déclarant que «la sous-traitance impose le respect des normes et de la qualité des pièces de rechange qu’on souhaite fabriquer localement».

In: Ouest TRIBUNE

sonatrach asal

                                            ENTV